2.7 - Le début des ennuis

Le 27 juin 1994, lors d'une réunion de la commission d'aménagement foncier à la mairie de Minihy, Jean Briand (conseiller municipal et ex-propriétaire de Convenant Quellec) est subitement  agressé verbalement par le représentant de la DDE de Tréguier.

On lui reproche d'avoir comblé une servitude chez son fils.

Le reproche consiste à dire que s'il existe une buse à cet endroit, c'est qu'il devait exister un débouché. Or, on constate qu'il n'y a pas de débouché. Donc c'est qu'il a été comblé.

On est là 10 ans après le remembrement, et deux thèses s'affrontent sans preuves. C'est parole contre parole.

D'un côté Jean Briand reconnait qu'on a fait des travaux mais nie farouchement avoir fermé une servitude. Il a travaillé ce champ pendant 35 ans, s'il y avait eu un fossé à cet endroit, il aurait l'occasion de le voir !

De l'autre l'agent de la DDE explique qu'il n'est pas logique d'avoir une buse sous le RD8 sans débouché. Des travaux ayant été faits quelque temps auparavant, le débouché a été fermé.

Chacun des participants doit se faire son opinion à ce sujet. La seconde thèse paraît assez logique.

On ne comprend pas que la DDE n'ait pas signalé ce qui lui paraissait être une anomalie importante, directement au propriétaire (Jacques Briand), ce qui n'a jamais été fait, au lieu de s'en prendre publiquement et sans preuve à son père.

«Précédente Table des matières »Suivante